La rose et le réséda

La rose et le réséda

à Gabriel Péri et d’Estienne d’Orves
comme à Guy Môquet et Gilbert Dru

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n’y croyait pas
Tous deux adoraient la belle
Prisonnière des soldats
Lequel montait à l’échelle
Et lequel guettait en bas
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n’y croyait pas
Qu’importe comment s’appelle
Cette clarté sur leur pas /
Que l’un fut de la chapelle /
Et l’autre s’y dérobât /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Tous les deux étaient fidèles /
Des lèvres du cœur des bras /
Et tous les deux disaient qu’elle /
Vive et qui vivra verra /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Quand les blés sont sous la grêle /
Fou qui fait le délicat /
Fou qui songe à ses querelles /
Au cœur du commun combat /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Du haut de la citadelle /
La sentinelle tira /
Par deux fois et l’un chancelle /
L’autre tombe qui mourra /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Ils sont en prison Lequel /
A le plus triste grabat /
Lequel plus que l’autre gèle /
Lequel préfère les rats /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Un rebelle est un rebelle /
Deux sanglots font un seul glas /
Et quand vient l’aube cruelle /
Passent de vie à trépas /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Répétant le nom de celle /
Qu’aucun des deux ne trompa /
Et leur sang rouge ruisselle /
Même couleur même éclat /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
Il coule il coule il se mêle /
À la terre qu’il aima /
Pour qu’à la saison nouvelle /
Mûrisse un raisin muscat /
Celui qui croyait au ciel /
Celui qui n’y croyait pas /
L’un court et l’autre a des ailes /
De Bretagne ou du Jura /
Et framboise ou mirabelle /
Le grillon rechantera /
Dites flûte ou violoncelle /
Le double amour qui brûla /
L’alouette et l’hirondelle /
La rose et le réséda /

Louis Aragon, Mars 1943