Pfff

Je viens de lire un dossier sur Digne les Bains dans Haute Provence Info. Ma foi…

Digne va mal. Constat partagé par 90% de la population je pense. Ou alors je ne connais pas ceux qui sont contents. C’est possible.

Marre du prétexte de l’enclavement. Etre à 20 minutes de l’autoroute est ce si terrible ?

Marre du prétexte de la réorganisation des services publics. Sans tout justifier, comment peut on s’opposer à une rationalisation et une adaptation des administrations et des services publics ?

Marre du prétexte de la crise économique… Quelle ville en France ou ailleurs n’en souffre pas ?

Pour que Digne sorte du trou qui devient gouffre, encore faudrait il le vouloir. Cette ville ne bouge pas. Elle glisse lentement vers la désertification. Pas d’actions significatives, pas de prise en compte du tissu économique, pas restauration de la solidarité, pas de solidarité économique. Positionner l’action sur la défense des administrations et des emplois publics directs et indirects n’est pas suffisante.

Pour que Digne sorte du trou, il faut une ambition et pas seulement un projet de désenclavement. Un projet de ville. Là peut être pourrons nous avoir le sourire dans la difficulté.

On entend « Je suis confiant » (Jean-Louis Bianco dans Haute Provence Info). Sur la base de quoi ? Je ne vois aucun élément qui me donne de la confiance. Au niveau de Digne c’est certain, et au niveau du département c’est pas mieux.

J’ai envie d’une ville douce. Je me fiche de la compétition ancestrale avec Manosque et Gap. J’ai envie d’une ville qui sache montrer qu’on peut vivre bien, dans un environnement préservé. J’ai envie d’une ville où les magasins ne ferment pas à 18h30. Où les rues pietonnes retrouvent leur gaité. Où ne vous accuse pas d’abuser quand vous demandez aux administrations départementales de travailler avec des acteurs locaux. J’ai envie d’une ville où l’économie existe et n’est pas considérée comme le grand satan.

Le projet Ville Douce

Digne peut avoir un projet axé sur l’humain.

Faire de Digne un lieu où la qualité de vie, l’absence de stress, la présence de la nature, l’esthétique globale de la vie sont des critères de décision d’implantation. Attirer ainsi des services tertiaires cadre sup ainsi que les populations de retraités ou de familles aisées. Associer le concept de ville Douce à l’efficacité du travail que cette « tranquillité » peut générer

  • Ville Douce pour les personnes agées : tout peut se faire à pied et la ville est conçue pour l’humain
  • Ville Douce pour les familles mono parentales : l’organisation est pensée pour rendre la vie « possible » à des familles qui ont du mal à trouver une organisation du temps
  • Ville Douce pour les activités salariées
  • Ville Douce pour la mise en relation : créer un contexte de mise en relation des professionnel, dans le but de créer des projets collectifs
  • Ville Douce pour les enfants
  • Ville Douce pour les étudiants : permettre la vie des étudiants sans voiture
  • Ville Douce pour le tourisme : pas d’infra couteuse, juste une douceur de vie, rando + thermalisme + …

Bon je suis un grand rêveur. Un grand naif.

Mais est ce que ce projet de Ville Douce implique le désenclavement ? Je ne sais pas. Il est peut être possible de mettre les millions d’euros nécessaires au désenclavement de la ville sur des actions plus efficaces.

En tous cas, donnez nous un projet, et on verra quelles actions sont nécessaires pour le développement de ce projet. Mais où est le projet ?

  1. Le gros problème à mon sens de Digne et de ses environs c’est le manque de volonté politique de développer des activités économiques innovantes. Il est tellement plus facile (quoique) d’essayer de mettre en place des grands projets, des zones, des pays, des infrastructures … , sur lesquels ont va pouvoir avoir des subventions. Puis on construit (quand le projet ne tombe pas à l’eau en cours de route) et ENFIN on se demande qui va occuper et faire vivre ces espaces …

    Renverser le problème me parait la bonne manière de faire : permettre à des petits projets de se lancer, d’innover et de se développer avec une vision globale construite avec les acteurs de terrains que doivent avoir les structures territoriales. Des grandes zones artisanales on veut en construire de partout mais avons nous les entreprises pour les occuper ? A-t’on bien accompagné celles et ceux qui sont susceptibles de devenir des acteurs économiques de demain ? Permettre l’émergence de nouveaux projets (forcément au début petit et à risque) dans une démarche d’incubation est une bonne formule, encore faudrait-il qu’en plus de l’accompagnement des structures existent pour l’hébergement de projets …

    Les projets structurants oui à condition que le pendant économique et social en soit à la base et pas que l’on attende de ses grands projets une action « magique ».

    Une seule illustration : la communauté d’agglomération du Pays Dignois qui veut se faire sur la seule base du « Il nous faut atteindre 30 000 habitants pour avoir plus de subventions, joignez-vous à nous, ensuite on réfléchira à qui décidera, comment, et sur quels projets on développera, c’est des détails tout ça … », une communauté d’agglomération pourquoi pas, mais pas sur ces bases (quelles bases d’ailleurs ? Les subventions ? Lorsque l’on voit ce qui en est fait – ou pas – on en reste pantois : voir le site http://www.elucc3v.com).

    Bref il y a beaucoup à faire et il est clair que d’attendre que les choses se fassent d’elles-même me parait complétement surréaliste.

    • J’abonde dans votre sens. Commençons par des projets réalistes et efficaces. Le sens de mon propos est : décidons où nous souhaitons aller, et ensuite il n’est pas si difficile de mettre des actions en face, publiques ou privées, petites ou grandes.
      Le problème est que la logique est plutôt actuellement de tirer sur tout ce qui bouge au niveau subventionnement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :