Le chemin

Voyageur, tes traces
sont le chemin, rien de plus ;
Voyageur, il n’y a pas de chemin,
Le chemin se crée en marchant.
En marchant on crée le chemin,
et en jetant le regard derrière soi
on voit le chemin que jamais
il ne faudra fouler à nouveau.
Voyageur, il n’y a pas de chemin
rien que des sillages sur la mer.

Antonio Machado

Une réponse

  1. Merci une fois de plus Renaud, pour ces mots, qui arrivent à point nommé.

    Que tu les choisisses, que tu les penses et les traces, tu sais leurs reconnaitre, le juste, le bon, le sens fondamental.

    A bientôt de te lire.

    Je t’embrasse,

    Zélia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :