La goualante du pauvre Jean, Philippe Clay

La goualante du pauvre Jean
Esgourdez rien qu´un instant
La goualante du pauvre Jean
Que les femmes n´aimaient pas
Mais n´oubliez pas
Dans la vie y a qu´une morale
Qu´on soit riche ou sans un sou
Sans amour on n´est rien du tout
Il vivait au jour le jour
Dans la soie et le velours
Il pionçait dans de beaux draps
Mais n´oubliez pas
Dans la vie on est peau d´balle
Quand notre cœur est au clou
Sans amour on n´est rien du tout
Il bectait chez les barons
Il guinchait dans les salons
Et lichait tous les tafias
Mais n´oubliez pas
Rien ne vaut une belle fille
Qui partage votre ragoût
Sans amour on n´est rien du tout
Pour gagner des picaillons
Il fut un méchant larron
On le saluait bien bas
Mais n´oubliez pas
Un jour on fait la pirouette
Et derrière les verrous
Sans amour on n´est rien du tout
Esgourdez bien jeunes gens
Profitez de vos vingt ans
On ne les a qu´une fois
Et n´oubliez pas
Plutôt qu´une cordelette
Mieux vaut une femme à son cou
Sans amour on n´est rien du tout
Et voilà mes braves gens
La goualante du pauvre Jean
Qui vous dit en vous quittant
Aimez-vous….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *