Les chaussettes

Elles sont là sur le fauteuil, dans un petit sac en papier blanc. Plusieurs paires, bien rangées. Où vont se fixer la mémoire et l’émotion… En laine, en coton, à bouclettes, de diverses épaisseurs, elles t’ont accompagné dans tes randonnées, dans le parcours de ta vie. Une vie à marcher, à arpenter les montagnes, les cols, les sommets, les villages habités ou fuis par leurs habitants, les voies romaines, les sentiers muletiers, les chemins forestiers, les chemins des charbonniers, les pistes, les vagues traces laissées par les troupeaux dans les alpages, une vie à marcher sur des chemins de mémoire.

Alors, glisser mes pieds, dans tes pas, dans tes enjambées, te suivre, te précéder, t’emmener avec moi. Je crains et attends ce moment avec impatience et appréhension.

Glisser mes pieds dans tes chaussettes.

Une réponse

  1. Alors fais… en glissant tes pieds dans ses chaussettes, elles te guideront sans doute, sur ses traces, le long de ce parcours de vie , en observant une halte aux endroits, points de vue de prédilection, l’émotion n’en étant que mieux partagée, dans la passation.
    Merci de ce partage Renaud. Prends soin de toi, Zélia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :