0 réponse sur “L'homme qui plantait des arbres (Giono)”

      1. “Que ma Joie demeure” est l’un de mes trois livres préférés… Je peux l’ouvrir à n’importe quelle page, Giono est une respiration. Il nous laisse l’accompagner, au gré de ce pays magique, qui se mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *