3 réponses sur “L'homme qui plantait des arbres (Giono)”

      1. “Que ma Joie demeure” est l’un de mes trois livres préférés… Je peux l’ouvrir à n’importe quelle page, Giono est une respiration. Il nous laisse l’accompagner, au gré de ce pays magique, qui se mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *