Yannis Ritsos – Il ne rend pas les armes…

Il ne rend pas les armes, il s’efforce d’opposer
quelque chose de beau à la nuit qui vient.
Mais la beauté est transparente
et derrière elle se dessine la plaine des Asphodèles.
Yannis Ritsos (1909-1990)Secondes (Eres, Po&Psy, 2013) – Traduit du grec par Marie-Cécile Chauvin – Translated from the Greek by Antigone Kefala
Merci Beauty will save the world

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *