Sous la crête

Face à la crête enneigée, face aux ravins, aux falaises blanches
Je vois à présent tes yeux, ou leur évocation, ou bien peut être
La courbe de tes lèvres, ou la douceur de ton cou, enfin
Je vois que tu es là
Bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *