Accessibilité quand tu nous tiens

Séjour aux urgences avec ma petite Juliette pour un bête petit problème d’ongle incarné. En lisant l’intégralité des affiches pendant les 4 heures où j’ai attendu, j’ai remarqué une très belle affiche à l’attention des patients et accompagnants. Cette affiche, manifestement imprimée sur une petite imprimante est fièrement affublée d’un titre en rouge sur fond Vert.

Le titre vibrait (visuellement) et il est illisible. Je me suis alors rappelé que d’ici 2015, l’ensemble des services publics doivent respecter la loi sur l’accessibilité. Cela concerne les sites internet (mon job) qui doivent respecter les normes accessiweb (ou assimilé), mais aussi l’accès aux équipements, bref tout ce qui peut constituer une entrave à l’usage des services publics par des personnes souffrant de déficiences : visuelles, cognitives, motrices, etc.

Le diable gît dans les détails : un utilisateur du service des urgences souffrant d’une déficience visuelle, même légère, ne pourrait pas lire ce document, et ceci pour un bête problème de couleur. Avant d’investir des millions d’euros dans des programmes coûteux, une simple sensibibilisation des salariés des services publics serait vraiment une nécessité.

Jazz sous les arbres

Hier soir, Jazz sous les arbres au parc du Brusquet. Des moments qui font plaisir.Très bonne musique dans un cadre magnifique. Une fête douce et jazzy. Une fête de la communication douce. Des têtes connues et attendues, d’autres moins connues et tout aussi importantes. Des têtes connues et inattendues.

Une manifestation bien organisée, ou toutes les bonnes volontés se rassemblent dans un but sain, clair et atteignable. Chapeau à toute l’équipe du Brusquet qui se consacre à cette organisation.

Décoration

Belle décoration du rond point à Digne. Des piles à taille humaine, ou alternativement des poubelles de couleur, selon l’interprétation qu’on en fait. Inesthétique.

Café à la terrasse du grec. Moment de tranquilité et de convivialité. Finalement un des derniers endroits « ouverts » à Digne. Rechercher un homme providentiel dans un moment d’optimisme. Qui ?

Scouts

Pique nique avec les scouts de Digne au parc du Brusquet. Ambiance familiale, détendue, agréable. Des moments privilégiés.

Et pourtant les discussions tournent invariablement autour de la difficulté de vivre dans cette ville. La difficulté de garder les jeunes après le bac, qui invariablement doivent quitter le mouvement. La difficulté de vivre sans projet pour la ville.

Mende

Voyage à Mende. Petite ville, sans doute plus petite que Digne, mais sans doute aussi aidée par son isolement. Commerces, batiments historiques, dynamisme des personnes rencontrées, alors que le territoire n’est que peu couvert par le haut débit. Il semble difficile d’avoir de l’adsl de qualité, et ne parlons pas du 3G. Est ce que la Lozère est l’alter ego des Alpes de Haute Provence 🙂

Soutenance qui a duré 6 heures. Départ de Mende à 20:00. Paysage magnifique au coucher du soleil.

La vie suit son court

Un bar le dimanche soir à Digne les Bains. Un seul ouvert. Dans la ville préfecture. Aucun reproche aux gérants. S’ils le font c’est qu’ils ont leurs raisons…

Visite chez mon banquier à Manosque, auteur involontairement d’un excellent mot. Il cherche à me vendre une assurance homme clé et me le justifie par la phrase « Si vous décédez à titre personnel… ». Mourir à titre personnel. Quelle idée.

La Communauté d’agglomération de Digne les Bains

La préfète des Alpes de Haute Provence a proposé le nouveau plan : une communauté d’agglomération de Digne les Bains, dont le nombre d’habitants devra être au moins de 30000 pour être conforme à la loi. Est ce que cette décision peut nous sauver du désert d’initiative dans lequel nous nous trouvons…

Par ailleurs, la Mairie de Digne les Bains vient d’embaucher un webmaster dont le rôle sera de refaire le site Internet sous wordpress et de déplacer l’hébergement vers du low-cost. Il est par ailleurs graphiste, photographe. Beaucoup de travail en perspective pour cet homme couteau suisse. A suivre…

Voyage à Valberg

Paysage somptueux, brouillard et neige mêlés au soleil et aux couleurs du printemps. Je roule doucement vers Valberg. Doucement parce que cette route entre Digne et Valberg est féérique et que je n’en veux rien rater. Chaque virage déroule de nouveaux paysages.
Paysages de beauté, abandonnée par l’homme, qui y a séjourné si longtemps et durement.
Arrivée à Valberg sur un lit de neige. Images de carte postale.
Rendez vous à l’office du tourisme, puis à la station. Et repartir toujours sous un temps changeant.

Un grec

J’adore ce restaurant, chez Socrates. Petit restaurant grec à Digne. Inattendu et merveilleusement… authentique. Il est convivial, agréable, simple, bon et vrai. La gentillesse du patron est ce qui se fait de mieux à Digne. Plaisir et amitiés dans un lieu à fréquenter.
Aujourd’hui entretien d’embauche. Un jeune homme qui vient de Forcalquier et qui veut faire du télétravail. Difficile de se déplacer de 30 ou 40 kilomètres. Ce n’est pas le premier. Ils veulent rester à Forcalquier. Est qu’il faudra déménager à Forcalquier dont le nom sonne le Luberon ?